Menu
Retour
Imprimer cet article
Bemba reste au Portugal

11/06/2007

Les proches de l'ancien vice-président Jean-Pierre Bemba indiquent qu'il ne rentrera pas du Portugal. Pourtant, l'autorisation de sortie du pays qui lui avait été accordée pour des raisons médicales expire ce lundi.

Jean-Pierre Bemba a quitté le Congo après s'être réfugié durant environ trois semaines à l'ambassade d'Afrique du sud à Kinshasa suite à des affrontements entre ses gardes et l'armée en mars.

Sa sortie avait été largement perçue comme un moyen pour faire baisser la tension dans la capitale congolaise.

Sécurité

En qualité de sénateur, le président du Mouvement de Libération du Congo, le MLC, Jean-Pierre Bemba doit obtenir l'autorisation de voyager auprès des responsables du sénat.

A Kinshasa, où il avait obtenu deux tiers des suffrages lors du second tour de l'élection présidentielle, les personnes interrogées par le correspondant de la BBC ont souhaité son retour.

Le directeur de cabinet de M. Bemba, Fidèle Babala, a déclaré que le leader de l'opposition voudrait bien rentrer mais que sa sécurité ne serait pas garantie pour le moment.

"Pendant les événements des 22 et 23 mars, sa maison a été détruite ainsi que ses voitures et sa station de télévision. Supposons qu'il revienne, où va-t-il rester?", a déclaré Fidèle Babala.

Par ailleurs, si Jean-Pierre Bemba rentrait, il pourrait être appelé à répondre devant la justice de son pays, d'accusation de haute trahison.

Il bénéficie actuellement d'une immunité que lui confère son statut de sénateur, mais maintenant que le temps qui lui avait été accordé, à savoir 60 jours, a expiré, ses opposants pourraient engager une procédure pour l'exclure du sénat.

BBC Afrique