Menu
Retour
Imprimer cet article
Dieudonné Kayembe nommé à la tête des FARDC, John Numbi viré et Raus Chalwe au garage

13/06/2007

Joseph Kabila a nommé le mardi 12 juin courant le général Dieudonné Kayembe Mbandakulu chef d’état-major général des Forces armées de la République démocratique du Congo en remplacement du général Kisempia. Ce dernier mis en cause par Jean-Pierre Bemba Gombo qui l’accusait de détournement de la solde des soldats dont les effectifs étaient gonflés grâce aux fictifs paie peut-être le prix de sa mauvaise affectation des ressources financières. Le zèle funeste qui avait poussé Kisempia à déclencher la guerre de mars dernier à Kinshasa au cours de laquelle la garde rapprochée de Jean-Pierre Bemba a été défaite ne l’a pas aidé à conserver éternellement son poste.

Ancien des FAZ comme Kisempia, Dieudonné Kayembe Mbandakulu est un homme du sérail. Il fut nommé vice-ministre de la Défense dans le gouvernement mis en place le 15 mars 1999 par le président Laurent-Désiré Kabila qui conservait lui-même le poste de ministre de la Défense.

Quant au général John Numbi, ancien de la ténébreuse Juferi de Gabriel Da Costa dit Kyungu wa Kumwanza et ami personnel de Joseph Kabila, il a été curieusement viré de son poste de commandant de la Force aérienne. Etonnant tout de même quand on sait que c’est John Numbi qui a pris langue avec le général déchu Laurent Nkunda au nom de Kabila Kabange au cours des négociations de Kigali demeurées sans suite.

Au moment où Laurent Nkunda s’autorise à révéler la teneur des négociations secrètes qu’il a eues avec l’envoyé personnel de Joseph Kabila à qui il affirme avoir signifié que les rebelles hutu rwandais des FDLR combattaient aux cotés des FARDC, faits reconnus par John Numbi, on se perd en conjectures sur les raisons qui ont conduit à l’éviction de l’ex-activiste de l’Uferi.

Certains observateurs sont d’avis que Kabila Kabange a été très sérieusement gêné par la liberté que s’était donné la semaine dernière John Numbi en dépêchant ses soldats bloquer les cuves de carburant de l’aéroport international de Ndjili avec à la clé la perturbation du trafic aérien. Etienne Tshisekedi n’avait-il pas raison quand il affirmait que le kabilisme imite le mobutisme jusqu’au délire ?

Si John Numbi a été viré, le colonel Raus Chalwe, s’est tiré à bon compte avec une mutation dans le Bandundu. Patron des Services spéciaux de la police, un laboratoire des tortures dont se souviendront longtemps les journalistes et autres « traîtres à la patrie » qui sont passés par là, Raus Chalwe, il faut l’avouer, ne connaît pas une promotion pour services rendus, certaines sources estimant même que ce sbire arrogant n’aurait plus la confiance de l’homme « à la grande capacité d’écoute ».

La « securitate » officielle, entendez l’Agence nationale des renseignements (ANR), sera pour sa part dirigée par un barbouze du nom de Barwezi Mokombe nommé à ce poste par Kabila Kabange qui a par ailleurs mis sur le pavé le général AFDL Faustin Munene remplacé à la Chancellerie des ordres nationaux par le général Koachim Mabiala. Ainsi va le kabilisme.

Pierre Kalambayi Misasa